Forêt Noire revisitée

Publié le par K-Prices Gourmand

Aujourd'hui je vous propose de revisiter un classique en pâtisserie : la forêt noire. Pas trop l'envie de me lancer dans la version originale, je suis tombée sur la recette de sucre d'orge et pain d'épices qui m'a de suite interpellée. Le visuel rappelle le Fantastik de Christophe Michalak.

Pour la génoise j'ai suivi ma recette et j'y ai ajouté 40 g de cacao en poudre. Résultat parfait !

Ce dessert a fait l'unanimité. La prochaine fois, j'insisterai un peu plus sur l'imbibage de la génoise.

Si vous cherchez un dessert bien sympa, relativement facile, lancez vous. Sachez d'abord qu'il vous faudra un peu de matériel (douille unie, douille cannelée, poche à douille).

Sucre d'orge et pain d'épices propose de tempérer le chocolat pour avoir un résultat brillant. Je n'ai pas réalisé cet étape. Le chocolat a fondu au bain marie tout doucement et je l'ai de suite étalé sur du papier sulfurisé. Le résultat est satisfaisant. Si le tempérage de chocolat n'a pas de secret pour vous,  n'hésitez pas.

Alors vous êtes prêt à réaliser ce superbe dessert ? Il vous faudra :

Pour la génoise : les ingrédients mentionnés ici  en remplaçant la vanille par 40 g de cacao

Pour le chablon de la génoise et le décor : 100 g de chocolat noir

Pour le sirop d'imbibage : 200 g de sirop des griottes utilisées, 15 g de Kirch

Pour la ganache : 90 g de chocolat noir, 100 g de crème fraiche liquide entière

Pour la crème Chantilly mascarpone : 150 g de crème liquide entière, 100 g de mascarpone, 25 g de sucre glace.

Tout d'abord, j'ai réalisé la ganache au chocolat. Le temps de réaliser les autres étapes de la recette, elle a le temps de bien refroidir. Si vous n'utilisez pas de pistoles de chocolat, hachez, au préalable, le chocolat.

- Faites chauffer dans une casserole la crème entière jusqu'à ébullition

- Versez la crème chaude sur le chocolat en 3 fois en remuant énergiquement avec une Maryse. Le chocolat doit être fondu et la crème lisse. Laissez refroidir à température ambiante.

Ensuite, on réalise la génoise. Toutes les étapes sont indiquées ici Incorporer cacao et farine en même temps.

Une fois la génoise refroidie, découpez un disque de 24 cm de diamètre.

- Faites fondre au bain marie le chocolat noir (les 30 g pour chablonner la génoise + 70 g pour le décor en chocolat).

- Sur la génoise refroidie, et à l'aide d'un pinceau, étalez le chocolat fondu sur une face du gâteau et laissez figer. Cette étape s'appelle en pâtisserie : chablonner. C'est ce qui va permettre ici, à votre génoise de bien se maintenir avec l'imbibage lors de la découpe.

- Etalez  le reste du chocolat fondu sur du papier sulfurisé et laissez figer le chocolat.

Pendant que le chocolat durcit, on prépare le sirop d'imbibage.

- Dans une casserole, on fait chauffer le sirop des griottes et le Kirch jusqu'à ébullition. On laisse tiédir.

Avant dernière étape avant le montage, la crème Chantilly au Mascarpone

- Dans le bol d'un robot pâtissier, battez à vitesse 4 la crème liquide et le mascaporne

- Ajoutez le sucre glace en 3 fois en augmentant progressivement la vitesse du robot

- Lorsque la crème est onctueuse arrêtez de fouetter

- Débarrassez dans un poche à douille munie d'une douille cannelée

- Réservez

Lorsque le chocolat est bien figé sur le papier sulfurisé, découpez délicatement des triangles de chocolat. Réservez.

Débarrassez la ganache au chocolat dans une poche à douille munie d'une petite douille unie.

Le montage :

- Retournez la génoise afin que le coté chocolatée soit en dessous

- Imbiber la génoise du mélange sirop-Kirch  refroidi

- Pocher de manière aléatoire la crème Chantilly

- Puis pocher de petit tas de ganache

- Disposer les griottes

- Poser sur le dessus de votre gâteau les triangles de chocolat

Et voila vous venez de réaliser un joli dessert qui fera son effet !

Bon appétit.

 

 

 

 

 

Publié dans Sucré, pâtisserie, Dessert

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article